Argus Suisse Gratuit: Comment Savoir La Cote de sa Voiture?

Il n’est pas toujours facile de calculer la valeur de son véhicule. Quand il est neuf, pas de souci, mais dès qu’il a déjà roulé, il y a de nombreux facteurs extérieurs qui entrent en ligne de compte. En France, c’est plus facile, il y a l’argus. Mais en Suisse, la côte Argus n’existe pas comme telle… Pour évaluer une voiture d’occasion, une moto ou un scooter, il est possible de se faire une première idée grâce à l’estimation en ligne. C’est bien souvent un service gratuit qui vous permettra de calculer le prix de votre voiture.

Pourquoi connaitre la côte ?

Cette estimation est nécessaire. Elle vous permettra de ne pas trop vous tromper par rapport aux prix du marché lors d’une mise en vente sur un site entre particuliers par exemple, ou avant de démarcher un garage (pour ne pas vous faire avoir).

Comment savoir le prix de ma voiture ?

Il y a des outils équivalents à l’argus en Suisse. La détermination du prix au plus juste est importante dans l’optique d’une négociation avec une personne intéressée, et on est parfois démuni pour pouvoir le faire de la bonne manière. Ne pas se tromper va vous faire gagner beaucoup de temps avec les acheteurs.

À lire aussi : acheter une voiture en Suisse

Quels moyens utiliser ?

Il faut donc trouver des moyens fiables pour y arriver, et surtout qu’ils soient adaptés aux spécificités du marché automobile suisse.

Une fois cette première idée en poche (ou en tête), on peut la faire confirmer par un spécialiste si besoin. Pour les particuliers qui pensent avoir la science infuse (ils sont nombreux), mieux vaut vous montrer humble, dans votre propre intérêt.

Les comparateurs en ligne

1. Le site Comparis par exemple

Avec des outils simples, il est possible de trouver la juste valeur de sa voiture : première mise en circulation, marque, modèle, type, accessoires éventuels, et kilométrages. Attention : il s’agit ici de calculs automatiques, et rien ne remplacera une vision direct du véhicule. Cela permettra tout de même d’avoir une idée de sa valeur sur le marché suisse.

Capture d’écran du site :

L’avantage de ce système automatisé, c’est qu’il est rapide. L’information recherchée est donnée immédiatement. Le site se base sur les voitures similaires qui se sont déjà vendues. Son autre avantage : sa gratuité. Bon à savoir : ce service ne fonctionne pas pour les vieilles voitures. Elles doivent donc avoir moins de 12 ans et moins de 200000 kilomètres au moment de la recherche.

2. L’autre alternative est le site Eurotaxglass’s

Sa méthode de calcul permet également de faire estimer son utilitaire, son minibus ou sa moto. C’est un service qui n’est pas gratuit, contrairement au site précédemment cité. Il faudra s’acquitter de 11 CHF pour pouvoir recevoir son évaluation sous 10 minutes. Les renseignements demandés sont les mêmes.

Capture d’écran Eurotax Suisse :

Comment estimer un véhicule d’occasion en Suisse

Et pourquoi ne pas suivre les conseils du TCS ? L’automobile club helvétique est une référence dans les voitures neuves, mais aussi dans les véhicules d’occasion. Il s’en vend beaucoup chaque année en Suisse, et pour une estimation réussie, il y a quelques trucs et astuces à connaître.

Il est donc aussi possible de se rendre dans un centre TCS pour une évaluation Eurotax, permettant de trouver le juste prix de sa voiture. Mais là encore, pas d’estimation au delà de 12 ans. Pour un véhicule de cet âge, notre conseil étant soit la reprise constructeur en cas d’achat d’une voiture neuve, soit la casse. Ne pas oublier de se munir du numéro d’homologation avant de se déplacer.

BON À SAVOIR : le marché des véhicules d’occasions est plutôt axé « essence » :

Les précautions à prendre

Il se peut que quand on achète un véhicule à un particulier, il y ait des réparations à faire. Il faut donc prévoir dans l’acte de vente un contrôle payé par l’acheteur, mais avec des réparations à la charge du vendeur. Certains points sont à contrôler impérativement comme les freins et les pneus.

Par contre, si on passe par un professionnel, il faut une garantie des pièces et de la main d’oeuvre éventuelle pour les changer, au minimum de 3 mois, même si 6 mois est préférable. Quoi qu’il en soit, il faut toujours bien lire son contrat jusqu’au bout, et porter une attention particulière à ce qui est écrit en tout petit ou en bas de page.

Acheter une moto d’occasion

Là encore, pour trouver le bon prix, ce n’est pas aisé. Les sites de petites annonces permettent de se faire une première idée, quant à l’offre et à la demande. Pour pouvoir vendre, il faudra être dans les prix du marché. Même chose pour acheter, sauf à avoir un véritable coup de coeur pour l’engin.

À quel prix ?

Tout ce qui est accessoire doit être séparé du prix, car généralement, on ne les réutilise pas, ils sont quand même beaucoup personnalisés sur une moto. D’une manière générale, une moto s’achètera un peu plus cher dans un garage qu’en passant par un particulier, car généralement le prix comprend une révision complète. Les annonces PAP sont donc à conseiller plutôt à ceux qui s’y connaissent bien en mécanique.