Dans quel pays placer son argent ?

L’année 2017 arrive, et avec elle son lot de décisions à prendre : optimisation fiscale, placement, rentabilité. La Suisse a des arguments à faire valoir pour concourir comme la meilleure destination pour son argent. Les banques sont parmi les plus performantes au monde, on y trouve des gestionnaires de fortune compétents, le franc suisse est une monnaie refuge, et la fiscalité reste attractive pour les grandes fortunes ou les entreprises.

Pourquoi les banques suisses continuent à attirer les capitaux mondiaux ?


Pour un français qui veut faire quelques bonnes affaires à l’étranger, la Suisse présente des avantages qu’il est facile de mettre en œuvre. Déposer son argent dans une banque Suisse répond aux exigences que peut avoir l’investisseur venu de France :

  • Des banques proches de la frontière, accessibles en transports (trains pour Genève ou Zurich)
  • Un respect de la discrétion, quand à la provenance de l’argent (à condition que celui-ci soit « propre » et déposé légalement en Suisse)
  • Une gestion personnalisée, adaptée aux clients
  • Une gamme de placements très élargie

Pour aller plus loin sur les banques suisses :

Ou trouve t’on les meilleurs gestionnaires de fortune ?


Les gestions de fortunes privées se font surtout en Suisse et au Luxembourg. Historiquement, les grandes familles ont prises l’habitude de faire entretenir leur capital par des financiers basés dans ces pays. La Suisse a l’avantage de concentrer les gestionnaires de patrimoine, dans un tout petit périmètre. Cela permet de comparer leurs compétences, et éventuellement de les mettre en concurrence. Les gestionnaires d’argent en Suisse sont souvent établis depuis longtemps, et entretiennent les capitaux de leurs clients sur plusieurs générations. Le bouche à oreille fonctionne aussi, et les nouveaux clients sont souvent apportés par les plus anciens, satisfaits des services de leur gestionnaire.

Pour en savoir plus sur la gestion de fortune en Suisse

L’euro peut-il tenir la comparaison face au franc suisse ?


Pour ne pas risquer de voir son capital s’effriter à cause d’une crise ou d’une forte dévaluation, il faut placer une partie de ses économies sur une monnaie refuge. A l’heure ou l’avenir de la monnaie unique reste angoissante, la couronne norvégienne et le franc suisse jouent des coudes pour rassurer les investisseurs. Le franc suisse se comporte très bien face à l’euro, en gagnant + de 15 %. Même chose face au dollar. La monnaie suisse rassure les investisseurs, car pas de hausse des taux d’intérêts à l’horizon. Les devises qui ne sont pas impactées par le taux de change sont rares, et le franc suisse en fait partie.

Pour plus d’infos sur le franc suisse :

Les avantages de la Suisse pour les hauts revenus


La Suisse n’est pas un paradis fiscal. Elle reste une terre d’accueil pour ceux qui veulent économiser un peu d’impôts par rapport à ceux qui leur seraient demandés dans leur pays d’origine. Un français qui veut défiscaliser ne place pas son argent en Suisse : il choisit une banque offshore, dans un pays à la législation très avantageuse. Mais la Suisse garde une longueur d’avance sur la France en matière de fiscalité. La mesure symbolique reste l’absence d’impôt sur la fortune, et des frais de successions qui sont moins importants qu’en France. Les revenus du capitaux sont faiblement taxé, mais cela dépend beaucoup du canton dans lequel on se trouve.

Pour tout savoir sur la fiscalité en Suisse :

 

Restons vigilant. La Suisse, malgré sa monnaie forte, ne va pas échapper à la récession qui touche la vieille Europe. Et même si elle n’est pas directement impliquée dans les problèmes de l’union, l’argent qui la fait vivre vient des grandes fortunes européennes (entre autres). Les ricochets finiront peut-être aussi par l’impacter.