Le forfait fiscal Suisse

Avant de s’installer en Suisse, ou d’y placer son argent, il vaut mieux maîtriser les tenants et les aboutissants du système fiscal en place, afin de calculer les coûts d’un transfert d’activité ou d’épargne. En effet, celui-ci peut être important, bien que cela dépende aussi du canton ou vous résidez. Pour les gros investisseurs en Suisse, des dispositions spéciales sont prévues par le législateur, afin d’attirer les capitaux des grosses fortunes.

Qu’entend t’on par forfait fiscal en Suisse ?


 

Les meilleurs placements à l’étranger passent par la Suisse. mais ceux ci ont un coût, ne pas croire que la fiscalité en Suisse soit égal à zéro. Le forfait fiscal en Suisse est plafonné, et la somme à payer est décidée à l’avance, sans rapport avec les gains réels réalisés en Suisse. Quand à la déclaration d’impôts, il n’est pas toujours obligé de la remplir…

Comment être assujetti au forfait fiscal en Suisse ?


Il faut passer par la case « je deviens résident Suisse », et ne pas exercer une quelconque activité économique. A cela, il faut ajouter la possession d’un passeport de l’union. Pour résider en Suisse, il faut passer sur le territoire helvète plus de 180 jours par an. Il faut aussi que votre revenu dépasse une certaine somme. Le système de forfait fiscal suisse est vraiment fait pour une population aisée. Le permis de séjour obtenu par ceux qui peuvent satisfaire toutes ces conditions donnera ainsi droit au forfait fiscal suisse, avec un impôt plafonné.

Les dispositions particulières du forfait fiscal suisse pour les très riches


Certains cantons, en Suisse, choisissent carrément d’abolir le forfait fiscal pour les très riches étrangers. A l’opposé, d’autres cantons augmentent les impôts, le système suisse donnant une grande liberté aux cantons dans le choix et l’application de la fiscalité.  Rappelons que le forfait fiscal est calculé sur les dépenses du résidant, et non sur sa fortune, ce qui rend cette fiscalité particulièrement avantageuse pour les français qui veulent placer leur argent en Suisse.

Les Suisses sont ainsi plus durement taxés que les riches étrangers venant s’implanter (à mi-temps) dans le pays. Pour information, et pour ajouter un peu de l’eau au moulin de tous ceux qui parlent d’évasion fiscale lors de la campagne électorale française, il faut savoir que plus de 5 000 millionnaires originaires d’un pays étranger (dont beaucoup de français) vivent en Suisse, et profitent de son forfait fiscal si particulier, et si avantageux, il faut bien le dire. 

A lire aussi : Les éxilés du canton du Jura

Chaque canton ayant sa politique en matière de fiscalité, mieux vaut les passer tous à la loupe, afin de choisir celui dans lequel s’installer