Valeurs refuges 2017 (prévisions): or, argent, franc suisse, diamants…

Existe-t-il encore des valeurs refuges dans lesquelles investir en 2017, sans risquer de voir son épargne remise en cause par les résultats des prochaines élections présidentielles en France, ou part une chute brutale de l’Euro, en cas d’une nouvelle crise européenne ? C’est en tout cas ce qu’on peut penser, à la lecture des prévisions optimistes de la Suisse, dont la monnaie à toujours été un acteur rassurant du marché mondial, en presque toutes circonstances. Sauf que, la médaille a son revers.

La sortie du Royaume-Uni dans l’Union Européenne


On n’a parlé que de cela : le Brexit ! Mais le petit jeu des britanniques a fait les affaires du franc suisse, qui a vu son cours décoller vers les sommets. A l’opposé, l’euro pâtit de cette hésitation. L’un monte, l’autre descend, les anglais ont tranché et les marchés ont morflé.

Personne ne semblait vraiment croire à cette sortie mais rien n’était à exclure en cette période de grande incertitude économique. Le franc suisse, lui, est plus que jamais la valeur refuge à laquelle tout le monde se raccroche. Mais certains en pâtissent, comme ces polonais qui ont souscrit leur crédit dans cette devise, avec des mensualités qu’ils n’arrivent plus à rembourser du fait de l’envolée du cours.

Les gagnants et les perdants

Et la monnaie suisse n’est pas la championne toute catégorie qu’en Europe, le dollar fait aussi grise mine face à elle. La hausse attendu des taux d’intérêts n’arrange pas les affaires du billet vert. Quant au suisses, contrairement aux apparences, ils ne sont pas les grands gagnants de ce jeu de dupes. Les exportations devenues trop chères s’effondrent.

La sortie de la Grande-Bretagne de l’UE ne fera que des malheureux, suisses inclus. Ce renforcement du francs n’est pas bon pour le commerce helvétique. Ce oui à la sortie peut entrainer la disparition de milliers d’emplois, car les britanniques voient la livre s’écrouler et se dirigent donc vers le franc suisse, accentuant ainsi le phénomène. Les effets du taux plancher sont encore dans toutes les mémoires, et nous sommes à 2 doigts que cela se reproduise.

L’or, une valeur refuge en 2017 ?


Les marchés sont instables, c’est peu dire, et la petite embellie récente ne peut être qu’un feu de paille. Les épargnants considèrent de plus en plus, et à juste titre, l’or comme une valeur refuge. D’ailleurs, ce phénomène ne date pas d’hier, les napoléons cachés sous le matelas depuis deux siècles en sont la preuve.

La star des valeurs refuges pour 2017, c’est elle. Mais il faut bien le reconnaitre : la hausse va bien finir par s’arrêter. Un bond de 16,5% en 6 mois, ça vous parle ? C’est ce qu’à fait l’once l’année dernière. Sauf que les taux d’intérêts US vont passer par là, et s’ils augmentent, la pente va redevenir plate.

Une valeur toujours au top

Ceux qui avaient enterrés le métal précieux ces dernières années en sont pour leurs frais : avec l’or, il ne faut jamais dire jamais. A la moindre crise, il reprend sa sarabande infernale. Reste qu’encore une fois, c’est la Chine qui va peser de tout son poids sur le cours, et le monde va scruter avec intention l’importance de sa demande.

En tout cas, tout est réuni pour que si recule il y a, celui-ci ne soit pas spectaculaire, pour une reprise de la hausse à venir ? Le brexit sera le juge de paix de sa valeur pour 2017. Aux investisseurs de jouer maintenant pour faire des prévisions sur le cours de l’or en 2017 une réalité.

10 raisons d’investir dans l’or

or suisseEt encore, nous nous sommes limités aux 10 premières, car la liste est bien plus longue que cela. Car n’oublions pas qu’il sert de monnaie depuis pratiquement l’origine de la civilisation, passant les conflits et les crises sans sourciller. Il est en métal, il dure, il a de la valeur. What else ?

Par contre, il faut faire attention quand on achète de l’or. Il faut que celui-ci soit de qualité, surtout si c’est des pièces. La valeur peut-être fortement impactée par son état.

Pour son capital, il est ce qu’il y a de plus sur, à l’heure où il n’y a aucunes garanties sur la monnaie et où les banques rappellent à leurs clients par courrier que leurs avoirs ne sont garanties qu’à hauteur de 100 000 euros.

Un trésor bien gardé

Les prix peuvent toujours augmenter : votre or, lui, est bien au chaud, et il a de la valeur dans tous les pays du monde, puisqu’on peut s’en séparer n’importe où pour acheter des choses. Quant aux taxes, profitons-en encore un peu : par rapport à l’intérêt du placement, elles ne sont pas si élevées que cela.

Avoir des pièces ou des lingots de ce métal précieux dans sa besace (ou plutôt dans son coffre fort à la banque) représente quand même un certain prestige. Les états, eux, ne s’y trompent pas en faisant des réserves pour les jours sombres.

Car l’or se raréfie, les gisements sont de moins en moins nombreux dans le monde. Raison pour laquelle, même s’il ne grimpe pas, il ne baisse pas trop non plus. Dites-vous bien une chose : plus le monde ne tournera pas rond, et plus l’or prendra de la valeur.

L’or possède plusieurs avantages qui poussent les épargnants à lui faire confiance


  • Plusieurs façons d’investir dans l’or : or papier, lingots, napoléons, petits lingots
  • Le métal est solide (au propre comme au figuré)
  • Il est recyclable : on voit d’ailleurs de plus en plus de sociétés proposer de racheter les vieux bijoux en or, et autres objets fondus dans le précieux métal.

L’argent va-t-il le modèle de son grand frère, l’or, en 2017 ?


De la même façon que l’or est une valeur refuge, l’argent le devient également. Toutefois, cette valeur, à la différence de l’or est tout comme le pétrole, très volatile, et des variations de 10 %, dans un sens comme dans l’autre, sur une journée, ont par exemple été constatées dans le passé.

Il faut aussi savoir que l’évolution du cours de l’argent est fortement influencée par celui du dollar, et si le dollar baisse, l’argent grimpe, cette mécanique est maintenant rodée.

Investir sur l’or ou les diamants ?

diamants suissesTout comme l’or, le diamant est considéré comme une valeur refuge par les spécialistes. C’est d’ailleurs l’histoire qui a tendance à le démontrer. Toutefois, c’est quand même un placement plus risqué et réservé à des spécialistes, ne serait-ce que pour ne pas se faire avoir sur la qualité de la pierre.

Par contre, pour gagner de l’argent avec, il faut être prêt à conserver ses diamants quelques années avant de les remettre en vente. Quelques % par an qui s’additionne au fur et à mesure que l’offre se tarie. Le principal avantage du diamant, c’est que sa valeur ne fluctue pas trop dans le temps, à condition d’avoir un produit de qualité.

Celle-ci viendra de sa couleur, de sa pureté, de son taille et du nombre de carats. Dites vous bien une chose : plus les diamants sont gros, et plus le potentiel est énorme.

Un placement à part

Le diamant est idéal pour se diversifier, à condition d’avoir une tendance à aimer les placements atypiques. Reste à trouver la bonne personne à qui en acheter pour ne pas se faire rouler dans la farine. Le marché du diamant est quand même, par rapport à l’or, réservé à un marché plus petit.

Rappelons que les diamants, eux, ne sont pas côtés en bourse. Du coté de la fiscalité, rien à payer quand on achète et quand on vend jusqu’à 5000 euros. Après, c’est au choix : être taxé au forfait ou bien sur les plus-values.

Une monnaie, le franc suisse, peut-elle être une valeur refuge ?


La Suisse a cette grande force, d’avoir beaucoup plus de comptes courants que d’habitants. Ce surplus, l’aide en partie à être considéré comme une valeur refuge pour les investisseurs étrangers. De plus, la monnaie suisse repose sur une économie stable, et elle est adossée aux réserves d’or du pays. Le franc suisse est un bon placement, qui peut largement concurrencer les matières premières, l’or en tête.

Toutefois, dépendre d’un système monétaire n’est pas forcément un gage de gain sur le très long terme, après tout, même la Suisse, peut un jour être soumise à des fluctuations politiques et économiques.

En 2017, les frontaliers vont devoir payer un impôt sur les variations du franc suisse

taxe pour frontalierCe n’est pas une bonne nouvelle pour les français qui profitaient du beurre et de l’argent du beurre. L’état français est le champion du monde toutes catégories pour inventer de nouvelles taxes, et on ne peut pas dire qu’il porte les frontaliers dans son coeur, gagner de l’argent étant toujours aussi mal vu en France.

Un nouvel impôts est donc dans les tuyaux pour les travailleurs frontaliers et il concerne le taux de change et les variations entre l’euro et le franc suisse. Cette taxe encore inédite est prévue pour 2017. A suivre donc pour heureux « gagnants » la façon dont va évoluer le taux de change EUR CHF : de variations, point trop n’en faut.

Quel intérêt ?

Cette loi, censée gommer les inégalités va au contraire en créer une nouvelle. D’autant plus que cette taxe sur la variation ne va marcher que dans un sens : si la variation est au détriment des impôts, pas moyen de les faire baisser. Reste à expliquer le calcul, et là, nous souhaitons bonne chance au gouvernement.

Alors, fait-il toujours aussi bon à être frontalier ? Les français les imaginent privilégiés, mais le sont-ils vraiment ? Certains ont pris des risques, ont tout quitté pour en arriver là, doit-on les blâmer pour cela ? Cette maltraitante doit cesser, et l’injustice fiscale aussi.

En définitive, des trois valeurs refuges 2017 citées ici, la plus compétitive sur le long terme, reste l’or. Le gold métal n’a plus à faire ses preuves. Derrière, le franc suisse le talonne de très prêt. Pour les investisseurs prêt à prendre des risques, l’argent reste une bonne alternative. 

Pour les investisseurs souhaitant faire le dos rond, les placements assurances vies sont recommandés