Vivre de ses rentes: comment placer 1 million d’euros (gestion de fortune privée) ?

Quelles sont les options possibles pour un français qui souhaite placer 1 million d’euros et confier la gestion de sa fortune en Suisse ? Devenir rentier en Suisse passe par un placement avec rente mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Une rente financière ne pourra s’apprécier que si on a une très grosse somme d’argent à placer. Mais devenir investisseur ne s’improvise pas, surtout dans un pays étranger. Pour des investissements financiers en Suisse, il est conseillé de passer par une gestion de fortune privée dans une banque ou un cabinet indépendant à Genève ou à Zurich.

Comment vivre de ses rentes ? La gestion de fortune en Suisse


Les gestionnaires de fortune occupent une place importante dans le monde des finances en Suisse. Le seul souçi qui peut se poser pour un néophyte reste leur nombre et leur diversité. Afin de vous aider à démêler les arcanes, en voici quelques uns :

  • SC Finance : idéal pour les français qui veulent défiscaliser légalement
  • Genev Invest : une large gamme de placements garantis, pour sécuriser son capital avant tout
  • SodiGestion : un gestion de patrimoine qui se perpétue de génération en génération
  • NeriGestion : la gestion de fortune se fait en privilégiant un certain équilibre entre placements qui innovent, et produits d’épargne performants
  • Gardiner Finance : pourquoi pas devenir un rentier immobilier ? Des solutions de placement existent pour investir dans la pierre en Suisse
  • Genev Invest : conseils personnalisés

Les banques privées : pour vivre sans travailler ?


Afin de pouvoir vivre de ses rentes, on a coutume de dire qu’il faut au moins placer 1 millions d’euros, de façon judicieuse, pour générer assez d’intérêts chaque année. Tout dépend bien sur du pays où on s’installe, un résident philippin n’aura pas les mêmes frais fixes qu’un résident suisse. Si la fortune dont vous disposez est moins importante, des solutions pour placer 200 000 euros existent aussi.

Le meilleur cabinet de gestion de fortune et de patrimoine ne sera pas forcément celui qui a les performances les plus éloquentes. Il faut aussi s’attacher à deux points primordiaux : la qualité de l’information (pouvoir anticiper l’avenir et faire les ajustements nécessaires) et la communication. Parler avec son banquier sur ce qui va, et ce qui ne va pas, permet d’éviter bien des pièges. Se dire les choses, pour un maximum d’efficacité.

L’impôt Suisse


Le niveau des taxes entrera forcément en ligne de compte lorsqu’il s’agira de devenir rentier. Si l’expatriation fiscale n’est pas la solution, échapper à l’ISF permettra aux grandes fortunes de passer d’un statut « je gagne de l’argent » à celui de « je vis de mes rentes ». Tout dépend de l’objectif à moyen terme qu’on s’est fixé pour ses placements. Etre résident fiscal suisse présente toute une série d’avantages, mais il y a aussi des devoirs. C’est la raison d’être des cabinets de gestion de fortune et de patrimoine, bien conseiller son client pour lui permettre de faire la meilleure opération financière possible.

Vivre sans travailler reste un vieux fantasme européen : mais entre nous, quand on doit gérer une somme importante d’argent, c’est un travail quotidien de suivi et d’information qu’il faut mettre en place. Cela s’apparente à une activité à plein temps… Et si vous cherchez un vrai travail, voici la liste des secteurs qui recrutent en Suisse.